vendredi 11 décembre 2015

Mercredi 9 décembre : dernier panier de l'année 2015 (Snif !)


En ce mercredi 9 décembre, il planait une ambiance particulière sous le hangar de Thomas pour des raisons probablement imputables à un subtil mélange entre la dernière distribution de l'année 2015 (*), un brin de nostalgie de la part des partant-e-s ou la découverte (pour beaucoup) d'un nouveau légume.

Nul doute qu'avant de prendre des vacances bien méritées (rappelons que, pour lui, ce sont les seules de l'année), Thomas a eu à coeur de remplir copieusement nos paniers et, cerise sur le gâteau (si j'ose dire), de nous faire découvrir la scorsonère dont l'aspect a priori peu engageant en a surpris plus d'un-e.

Voici donc l'occasion de (re)découvrir un légume méconnu voire méprisé dont les qualités sont pourtant multiples (voir ici) tout autant que les façons de le cuisiner (voir ). A ce sujet, rappelons que le blog est ouvert à toutes et à tous, entre autres pour faire partager vos expériences culinaires. Alors … à vos claviers !


(*) Mais nous nous rencontrerons encore une fois au moins en 2015 puisque l'Assemblée Générale de l'association se tiendra mardi 15 décembre à partir de 19h 30 salle Jean Cocteau à Milly-la-Forêt.





mardi 29 septembre 2015

Dimanche 27 septembre 2015 : AMAPs en fête chez Thomas



Ce dernier dimanche de septembre aura marqué les esprits de la centaine d'amapiennes et amapiens, petits ou grands et venant parfois de loin, qui avaient décidé de se retrouver chez Edwige et Thomas pour un grand rassemblement des AMAPs de Bombon, Milly-la-Forêt et Sénart, le premier du genre.

Le vent ayant décidé de sévir toute la journée, c'est sous un soleil du plus bel azur que la journée se déroula et nul ne sait qui, du soleil ou des agapes bien arrosées, fut à l'origine de certaines rougeurs de fin d'après-midi.

Il faut dire que les invité(e)s avaient fait feu de tout bois pour partager le fruit de leurs recettes respectives (*) ainsi que le contenu sympathique de quelques flacons à l'aspect prometteur…. mais le plus important n'était-il pas de se retrouver ensemble ?

Pour les plus jeunes, l'immense terrain de jeu qu'est la ferme offrit de multiples possibilités, parfois insoupçonnées. Nul doute que Nanard se souviendra longtemps de ses courses aussi effrénées que vaines à la poursuite d'un cerf-volant inatteignable.

La vie est ainsi parsemée de tels moments, faits de plaisirs simples qui ont pour nom convivialité, amitié ou sincérité, des moments faits aussi de rencontres, de partages et d'échanges, des moments qui nourrissent l'espérance de construire nous-mêmes un petit bout de notre avenir.

Edwige et Thomas, merci d'en être les instigateurs

(*) Accordons une mention particulière à Yoshi qui avait prévu grand pour nous faire découvrir quelques préparations japonaises unanimement appréciées.

Pour le résumé de la journée en images, c'est ici

mercredi 16 septembre 2015

Mardi 15 septembre 2015 : Journée "grosse patate" chez Thomas


Cinq mois presque jour pour jour après la « patates party » du 14 avril le sourire de Thomas fait plaisir à voir en cet après-midi du mardi 15 septembre : non seulement il a (enfin!) reçu la pièce de rechange de son « arracheuse », mais au vu des premières sorties de terre, la récolte de pommes de terre s'annonce belle d'autant que qualité et quantité font bon ménage. L'« agria », principale variété récoltée ce jour, est de toute beauté et d'un poids moyen plus que respectable, promesse de somptueuses « frites-parties » pour cet hiver. Avec çà, nos ami(e)s belges n'ont qu'à bien se tenir !

Sous la houlette bienveillante de Thomas, encouragés par une météo favorable et stimulés par le rire communicatif d'Edwige, 6 volontaires-stagiaires ont contribué à exploiter les 5 premières planches (sur un total de 20). 
Comment ?
Les patates sont d'abord remontées jusqu'au sol par l'arracheuse tirée par le tracteur de Thomas, puis mises en seau et en caissettes (une caissette pèse en moyenne 25 kg). 
 
Le contenu des caissettes est vidé dans un « palox » (contenance : environ 500 kg). Attention au dos ! Il vaut mieux être à deux pour effectuer l'opération, faute de quoi, il y aura des réveils difficiles !
Une fois rempli, le « palox » rejoint son lieu de stockage.

A raison de 500 kg par planche, cela fera au final une récolte de 10 tonnes de pommes de terre. De quoi passer l'hiver et justifier le sourire de Thomas.

Et maintenant, 15 planches d'autres variétés restent à sortir de terre (des roses, des violettes et bien d'autres). La pluie est annoncée pour mercredi, mais le travail reprendra dès que les conditions se feront plus propices.

L'agria est une variété cultivée de pomme de terre, aux tubercules à chair farineuse de couleur jaune. Elle est issue du croisement entre les variétés « Quarta » et « Semlo » réalisé en Allemagne en 1985 et descend de la variété « Bintje »dont elle a hérité de certaines des qualités culinaires, mais avec un meilleur rendement et une faible sensibilité des tubercules au mildiou. (Source : Wikipedia)

Cette variété est idéale pour faire des purées, gratins dauphinois, frites et gnocchis. Elle convient également bien pour préparer des pommes de terre au four (baked potatoes). Ses usages sont multiples et elle se conserve très bien.
Garder les pommes de terre dans l’obscurité, au frais et au sec. Éviter le réfrigérateur, les températures froides ayant pour effet de transformer l'amidon en sucre, un trait peu désirable en cuisine (Source : Espace terroir.ch)

dimanche 13 septembre 2015

9 SEPTEMBRE CHEZ THOMAS : EN AVANT MÂCHE !

Mine de rien, le gros des beaux jours est derrière nous et même si l'été indien nous réserve encore quelques belle surprises, il faut d'ores et déjà penser aux frimas et à la saison froide pendant laquelle il faudra aussi remplir les paniers. Mâche et blettes remplaceront bientôt tomates et courgettes, et il faut leur donner toute leurs chances.

C'est pour accomplir cette noble tâche que, le mercredi 9 septembre, Thomas avait accueilli quelques volontaires-stagiaires aux doigts agiles car si la tâche est noble, le travail exige de la précision compte-tenu de la taille des graines dont nous avons vite renoncé à  compter le nombre (estimation : deux à trois mille plants au final). Elles furent, en tout cas, délicatement déposées par des mains expertes dans leur cocon de terreau.

Nous pouvons donc affirmer que, cet hiver, il n'y aura pas pénurie de mâche chez Thomas.

En attendant, révisons un peu (merci Wikipédia) :

La mâche (Valerianella locusta), aussi appelée blanchette, boursette, clairette, raiponce, oreillette ou oreille-de-lièvre, valérianelle, valérianelle cultivée, herbe des chanoines, en Belgique, salade de blé, dans le midi de la France, doulcéta, doucette, gallinette, ou en Savoie et en Suisse romande, rampon, ramponnet, est une petite plante herbacée annuelle de la famille des Caprifoliaceae , originaire de l'Afrique, de l'Amérique du Nord et de l'Eurasie. C'est de cette espèce que sont issues les variétés cultivées consommées en salades à saveur douce, ses feuilles pouvant être mangées crues ou cuites comme des épinards.

Et, pour découvrir (ou se remémorer) les multiples qualités nutritionnelles de la mâche, cliquez vite ici

lundi 7 septembre 2015

Forum des associations de Milly-la-Forêt : belle journée pour l'AMAP !


LES LEGUMES NE POUSSENT PAS SUR DU BITUME !    

Il y avait foule, ce samedi, sur le stand « Ah Ma Papille ! » du forum des associations de Milly-la-Forêt.

 La présence d'une AMAP dans cette manifestation était, sauf erreur de notre part, une première, et ce fut même une grande première au vu de la densité des informations diffusées et du nombre de contacts pris.

Les amapien(ne)s présent(e)s se sont fait doublement plaisir (et ce n'est pas qu'une simple formule) d'abord en expliquant le fonctionnement et les multiples avantages d'une AMAP dont ils apprécient chaque semaine les bienfaits, ensuite en se faisant les représentants éclairés de Terre de Liens.

N'oublions pas, en effet, que l'agriculture biologique ne représente encore qu'un très faible pourcentage de la superficie cultivée alors que chacun s'accorde à en vanter les mérites, notamment sanitaires et sociaux. Il est donc essentiel de faire connaître l'action de celles et ceux qui investissent leur énergie afin de faire évoluer cette situation, en s'appuyant sur la solidarité et l'implication citoyennes.

Une belle journée, donc malgré la bise automnale, hôte habituelle de la Halle de Milly, mais vraiment pas de quoi éteindre ni même amenuiser toutes les énergies présentes.


dimanche 26 avril 2015

PATATES PARTY CHEZ THOMAS



Retour sur la journée du 14 avril 2015 pendant laquelle un soleil printanier mais néanmoins ardent nous a accompagnés dans nos travaux sur les « planches » de Thomas.

Si vous voulez tout savoir (enfin !), c'est ici


samedi 18 avril 2015

JOUONS AVEC NANARD !

La ferme de Thomas nous réserve régulièrement des surprises.

A titre d'exemple, à celles et ceux qui croyaient connaître Nanard, nous conseillons vivement de cliquer ici.

Et ce n'est qu'un début ...

jeudi 26 février 2015

"LA TERRE BIEN COMMUN" : FILM DOCUMENTAIRE SUR TERRE DE LIENS


Photo Luba VINK


Vous avez encore jusqu'au lundi 2 mars pour découvrir (si ce n'est déjà fait) ce documentaire sur Terre de Liens, « La terre, bien commun – Chronique d'une France rurale » (*).

Voici un film rafraîchissant où l'on découvre avec plaisir des paysans heureux, fiers de leur métier, confiants dans l'avenir, responsables et déterminés. Une force tranquille propre à entretenir le tonus de toutes celles et ceux qui, comme nous, croient en une autre voie, celle de la « sobriété heureuse » chère à Pierre RABHI.

La terre, ce bien commun rappelé dans le titre, est omniprésente, meilleur premier rôle ex aequo avec les paysans eux-mêmes, et comment pourrait-il en être autrement tant la communion entre eux est manifeste ? La diversité des paysages est là pour en témoigner : paysan, pays, paysage, cela prend tout son sens, loin des mornes étendues de l'agriculture productiviste.

Et puis, cerise sur le gâteau, plusieurs minutes sont consacrées à Thomas ROCHE, toujours aussi disert et clair dans ses propos.

Merci à l'équipe de Terre de Liens pour son engagement
Merci aux réalisateurs Aurélien LÉVÊQUE et Luba VINK

Si vous avez dépassé l'échéance, vous pouvez toujours lire l'article traitant de ce documentaire sur le site de Terre de Liens, découvrir la fiche du film et visionner les bandes-annonces (ici et )

En guise de dessert, la Réserve de Biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais vous offre cette autre vidéo sur la ferme de Thomas (tournée l'automne dernier).

Pour finir, signalons qu'Aurélien LÉVÊQUE et Luba VINK préparent dans la foulée un nouveau film « Changement de propriétaire », traitant plus profondément de la mission de Terre de Liens (voir ici). Nous en reparlerons ...


(*) La diffusion a eu lieu lundi 23 février sur France 3 à … 23h35, heure de très grande écoute comme chacun sait.

vendredi 20 février 2015

Quoi de neuf chez Thomas ?


Plus de 1000 mètres carrés de serre sont désormais au service des amapiens !


Compte-rendu imagé d'une petite tranche de vie de la ferme et aperçu de l'avancement des travaux.

Pour en savoir plus, c'est ici

lundi 2 février 2015

Nouvelles de la ferme à fin janvier 2015


Vert de serre


La trêve de Noël a été la bienvenue pour Thomas ROCHE, à l'issue de neuf mois de labeur ininterrompu depuis son arrivée sur la plaine de Milly.

Petit à petit, l'horizon s'éclaircit. Les travaux d'aménagement du futur foyer familial avancent de façon spectaculaire et une installation d'ici fin mars est envisageable. Un optimisme qui a incité Thomas à installer un portique pour les deux « loulous » qui, sans se faire prier, ont immédiatement adopté balançoire et autres accessoires.

Les amapiens locaux peuvent, chaque mercredi, évaluer l'avancement du chantier malgré l'obscurité encore précoce et un accès rendu boueux (mais toujours praticable) par une pluie persistante. Ils découvrent progressivement une maison qui sera très lumineuse et chaleureuse car bénéficiant d'une exposition idéale et dotée d'une isolation à toute épreuve. Cerise sur le gâteau : un système d'assainissement individuel par phyto-épuration (voir ici). Ce souci écologique que partagent Terre de Liens, Edwige et Thomas ROCHE, se confirmera par l'installation d'un chauffage au bois dont le projet est en phase de finalisation. Par contre, on ne sait pas ce qu'en pense Nanard (*)

En contrepartie, suivre le chantier prive Thomas d'un temps précieux qu'il pourrait consacrer à son activité, ce qui est d'autant plus préjudiciable que la période hivernale est décisive pour la préparation et l'organisation de la saison d'été. La question est cruciale car la charge de travail va s'intensifier, mêlant travaux de finition de l'habitation et travaux des champs (plantations puis récoltes).

Thomas tout seul ne pouvant y faire face, il lui faudra de l'aide . C'est pourquoi, une priorité s'impose : celle de planifier les tâches sur du long terme (jusqu'à l'automne 2015) afin d'évaluer la charge de travail par grandes périodes, permettant d'établir un planning qui sera proposé à toutes les bonnes volontés (et qui, nous en sommes sûrs, se remplira très vite !) Un travail de préparation nécessaire pour le succès de la saison, la santé de Thomas et le bien-être de sa famille.

Cette planification, déjà évoquée par le groupe de suivi lors de sa première réunion en décembre ne remet pas en cause les projets à long terme que chacun partage, notamment en termes d'activités pédagogiques. Ils sont juste mis provisoirement de côté, le temps pour Thomas d'établir des bases solides permettant à l'exploitation de remplir sa fonction première. Chaque chose en son temps.

Pour finir, ne nous privons pas du plaisir d'évoquer l'aspect le plus positif de ces premiers mois d'activité. Il a trait à l'humain, tout simplement, et se résume en deux mots : solidarité et cohésion.
Cohésion car l'AMAP milliacoise constitue désormais un groupe où la bonne entente règne, en parfaite osmose avec Thomas.
Solidarité aussi entre les voisins agriculteurs d'aujourd'hui et d'hier (Les frères MARIEN et la famille BRIAND), signe d'une coopération sans arrière-pensées qui nous fait entrevoir un bel avenir.

Un autre monde se met en place ...

(*) Pour celles et ceux qui ne le connaissent pas, Nanard est le fidèle gardien à quatre pattes de la ferme (ne vous laissez surtout pas abuser par la photo ci-dessous)