jeudi 9 janvier 2020



Un article de Reporterre, du 6 janvier 2020, concernant une conférence gesticulée avec la participation de l'ami Floran, maraîcher en AMAP à Pussay et membre du bureau d'AMAP IDF. Cet article présente le parcours des néo paysans, des AMAP et du bio sous une forme pédagogique.

"Réfléchir à des sujets sérieux, c’est bien. Le faire avec un gros nez rouge et un air malicieux, c’est encore mieux ! À l’occasion de la troisième conférence perturbée imaginée par Reporterre et le Samovar, un paysan-conférencier, inlassablement perturbé par une clown sympathique, a parlé d’agriculture citoyenne, de pesticides et d’Amap. Voici un condensé en six vidéos de leurs échanges.

Extrait no 1 
— La difficile recherche de terres agricoles quand on ne naît pas paysan

Extrait no 2 
— Le soutien des institutions publiques : quand la mairie déroule son tapis rouge

Extrait no 3 
— Une fenêtre de trois mois pour agir : à vos marques, prêts, partez !

Question no 1 du public 
— En pratique, quelles sont les alternatives aux pesticides ?


Question no 2 du public 

— De quels moyens de pression dispose-t-on en tant que citadines et citadins ?

Question no 3 du public 
— Comment devient-on paysan ? Et que répondre à la question «le bio c’est cher» ?"


L'article de Reporterre est (ici).
Les extraits durent de 2 à 5 minutes, la conférence dans son intégralité dure 1h20.