mercredi 16 septembre 2015

Mardi 15 septembre 2015 : Journée "grosse patate" chez Thomas


Cinq mois presque jour pour jour après la « patates party » du 14 avril le sourire de Thomas fait plaisir à voir en cet après-midi du mardi 15 septembre : non seulement il a (enfin!) reçu la pièce de rechange de son « arracheuse », mais au vu des premières sorties de terre, la récolte de pommes de terre s'annonce belle d'autant que qualité et quantité font bon ménage. L'« agria », principale variété récoltée ce jour, est de toute beauté et d'un poids moyen plus que respectable, promesse de somptueuses « frites-parties » pour cet hiver. Avec çà, nos ami(e)s belges n'ont qu'à bien se tenir !

Sous la houlette bienveillante de Thomas, encouragés par une météo favorable et stimulés par le rire communicatif d'Edwige, 6 volontaires-stagiaires ont contribué à exploiter les 5 premières planches (sur un total de 20). 
Comment ?
Les patates sont d'abord remontées jusqu'au sol par l'arracheuse tirée par le tracteur de Thomas, puis mises en seau et en caissettes (une caissette pèse en moyenne 25 kg). 
 
Le contenu des caissettes est vidé dans un « palox » (contenance : environ 500 kg). Attention au dos ! Il vaut mieux être à deux pour effectuer l'opération, faute de quoi, il y aura des réveils difficiles !
Une fois rempli, le « palox » rejoint son lieu de stockage.

A raison de 500 kg par planche, cela fera au final une récolte de 10 tonnes de pommes de terre. De quoi passer l'hiver et justifier le sourire de Thomas.

Et maintenant, 15 planches d'autres variétés restent à sortir de terre (des roses, des violettes et bien d'autres). La pluie est annoncée pour mercredi, mais le travail reprendra dès que les conditions se feront plus propices.

L'agria est une variété cultivée de pomme de terre, aux tubercules à chair farineuse de couleur jaune. Elle est issue du croisement entre les variétés « Quarta » et « Semlo » réalisé en Allemagne en 1985 et descend de la variété « Bintje »dont elle a hérité de certaines des qualités culinaires, mais avec un meilleur rendement et une faible sensibilité des tubercules au mildiou. (Source : Wikipedia)

Cette variété est idéale pour faire des purées, gratins dauphinois, frites et gnocchis. Elle convient également bien pour préparer des pommes de terre au four (baked potatoes). Ses usages sont multiples et elle se conserve très bien.
Garder les pommes de terre dans l’obscurité, au frais et au sec. Éviter le réfrigérateur, les températures froides ayant pour effet de transformer l'amidon en sucre, un trait peu désirable en cuisine (Source : Espace terroir.ch)

dimanche 13 septembre 2015

9 SEPTEMBRE CHEZ THOMAS : EN AVANT MÂCHE !

Mine de rien, le gros des beaux jours est derrière nous et même si l'été indien nous réserve encore quelques belle surprises, il faut d'ores et déjà penser aux frimas et à la saison froide pendant laquelle il faudra aussi remplir les paniers. Mâche et blettes remplaceront bientôt tomates et courgettes, et il faut leur donner toute leurs chances.

C'est pour accomplir cette noble tâche que, le mercredi 9 septembre, Thomas avait accueilli quelques volontaires-stagiaires aux doigts agiles car si la tâche est noble, le travail exige de la précision compte-tenu de la taille des graines dont nous avons vite renoncé à  compter le nombre (estimation : deux à trois mille plants au final). Elles furent, en tout cas, délicatement déposées par des mains expertes dans leur cocon de terreau.

Nous pouvons donc affirmer que, cet hiver, il n'y aura pas pénurie de mâche chez Thomas.

En attendant, révisons un peu (merci Wikipédia) :

La mâche (Valerianella locusta), aussi appelée blanchette, boursette, clairette, raiponce, oreillette ou oreille-de-lièvre, valérianelle, valérianelle cultivée, herbe des chanoines, en Belgique, salade de blé, dans le midi de la France, doulcéta, doucette, gallinette, ou en Savoie et en Suisse romande, rampon, ramponnet, est une petite plante herbacée annuelle de la famille des Caprifoliaceae , originaire de l'Afrique, de l'Amérique du Nord et de l'Eurasie. C'est de cette espèce que sont issues les variétés cultivées consommées en salades à saveur douce, ses feuilles pouvant être mangées crues ou cuites comme des épinards.

Et, pour découvrir (ou se remémorer) les multiples qualités nutritionnelles de la mâche, cliquez vite ici