jeudi 12 mai 2016

SOUTENONS L'AGRICULTURE PAYSANNE ET BIOLOGIQUE !


Le Conseil Régional d'Île de France (tout comme son homologue rhônalpin) ont récemment voté des mesures budgétaires privilégiant clairement l'agriculture conventionnelle au détriment de l'agriculture paysanne et biologique. Un non-sens économique, social et environnemental montrant une méconnaissance (à moins que ce ne soit une ignorance délibérée ?) des problématiques de notre agriculture, pourtant clairement apparues lors d'événements récents.

Pour notre part, nous n'y voyons qu'un refus de prendre les décisions courageuses qui s'imposent pourtant, privilégiant (mais est-ce bien une surprise ?) le court-terme et les intérêts de quelques-uns au détriment de l'intérêt général.

Nous, citoyens, devons prendre nos responsabilités en intervenant, par tout moyen à notre disposition.

Le premier d'entre eux est de diffuser largement le message ci-dessous, rédigé par le réseau AMAP Île de France et de soutenir ce mouvement ainsi que les différentes initiatives qui en découlent.

Voici le communiqué du réseau AMAP Île de France

« Amapiens, Amapiennes,

Le conseil régional d'Ile de France vient de voter son  nouveau budget, et, si le montant total alloué à l'agriculture est en hausse, la proportion consacrée à l'agriculture paysanne et biologique est en chute libre. Par ailleurs, la plus forte baisse est celle qui concerne les investissements de l'AEV (Agence des Espaces Verts) dont la capacité d’acheter du foncier agricole pour installer de futurs paysans et paysannes se voit fortement réduite.

Le nouvel exécutif veut miser sur l'innovation et la compétitivité, et relancer la filière bois. Dans le discours de la nouvelle Vice-Présidente à l'agriculture (voir tweet du 7 avril), à l’occasion du vote du budget, pas un mot sur l'agriculture paysanne, et encore moins biologique. Il s'agit de moderniser les exploitations existantes, et de confier aux chambres d'agriculture le monopole de l'installation et la transmission. Cela signifie en clair que l’agriculture conventionnelle est la seule vraiment encouragée, avec les conséquences économiques, sociales et environnementales que cela peut avoir.

La situation ne se limite d'ailleurs pas à la seule région Ile de France. Le nouvel exécutif de la région Rhône Alpes Auvergne a ainsi voté la non-reconduction de subventions allouées aux structures d'accompagnement agricole. Une pétition en ligne permet de soutenir ces structures (dont le réseau des AMAP de la région). Vous pouvez la signer en cliquant ici

Dans ce contexte peu favorable, il est plus que jamais essentiel de faire valoir la richesse d'une agriculture paysanne et citoyenne, qui préserve les paysages et les ressources naturelles, crée du lien social et de la solidarité. Plus que jamais, il y a nécessité pour les AMAP de faire mouvement et devenir un véritable organe de mobilisation citoyenne. Le Réseau AMAP Ile de France prévoit donc de redoubler d'efforts sur ces questions afin de défendre encore plus fermement l'agriculture paysanne et citoyenne auprès des pouvoirs publics.

Face aux baisses budgétaires auxquelles nous devrons faire face, le Réseau doit pouvoir s'appuyer davantage sur ses fonds propres et gagner en autonomie pour continuer d'exercer ses missions. Ce sont les adhésions qui doivent faire vivre le Réseau, pour qu'il puisse continuer de promouvoir un autre modèle agricole, plus durable et plus respectueux des humains et de lenvironnement. Ainsi à tous ceux qui ne se sont pas encore acquitté de leur adhésion 2016,  pensez-y et remplissez votre bulletin d'adhésion à générer sur l'espace personnel de votre AMAP
(voir ici)

Par ailleurs, nous accueillons à bras ouverts toutes les personnes motivées pour préparer demain et phosphorer dans la joie et la bonne humeur sur la recherche de financement en écrivant à l’adresse financement@amap-idf.org .

Nous comptons sur vous pour relayer largement l'information.

Pour tout complément d’informations n’hésitez pas à contacter Benoit : benoit@amap-idf.org

Au plaisir de vous retrouver bientôt !

Collectif et équipe du Réseau AMAP IDF »