samedi 11 novembre 2017

Le froid arrive, il est encore temps d'aider les auxiliaires à passer l'hiver

Insectes, oiseaux, reptiles, batraciens ou hérissons, les auxiliaires sont des alliés indispensables de nos jardins qu'ils soient potagers vergers ou paysagés. Ils est donc important de les aider à passer l'hiver et égoïstement leur suggérer de rester dans les environs pour qu'ils soient présents dès les prémisses du printemps.













Sauf à vouloir vous faire plaisir en décorant votre jardin d'un HLM à insectes (somme toute très efficace), il n'est pas nécessaire d'investir. A priori, vous devez tout avoir sous la main pour faire le nécessaire.


Tout d'abord, ne pas tondre et ne pas nettoyer à fond  avant l'hiver restent les meilleurs moyens de conserver les auxiliaires au jardin. Pour améliorer leurs capacités de résistance au froid et les aider à passer la mauvaise saison, vous avez le choix d'abris simples mais très efficaces:

  • Le tas de compost: a lui tout seul, il est déjà un lieu de choix pour nombre d'animaux. Sa composition très variée (zones sèches, zones humides, chaleur liée à la décomposition des végétaux,...), permet de créer des habitats très différents qui feront le plaisir de bon nombre de prédateurs.

  • Les plantes sèches:
    vous venez de rabattre vos framboisiers? de couper les parties sèches de vos plantes d'ornement? Ne les mettez pas tout de suite au compost (sauf s'ils sont envahis de champignons), faites en des tas dans le jardin, ils pourrons ainsi servir d'abris à de nombreux alliés (coccinelles, orvets, ...) et il sera toujours temps de les composter au printemps. Vous pouvez également faire des petits fagots à partir de végétaux ligneux que vous pourrez attacher aux branches des arbres ou sur des piquets. Les tiges creuses peuvent servir d'hôtel aux coccinelles et autres insectes adultes ou à des larves qui se développerons l'année prochaine.

  • Les feuilles mortes: ne vous débarrassez pas tout de suite de vos feuilles mortes, elles permettent de garder une couverture sur les sols. Vous pouvez en mettre une couche au pied des haies et des arbustes, en faire un paillis au potager. Que ce soient des araignées, des carabes, des staphylins, des crapauds, une musaraigne, voir un hérisson, les animaux seront nombreux à profiter de l'aubaine.
Photo Breuillet nature

Photos C. Ruoso

  • Par leur structure aérée, les fagots permettent de créer des abris secs appréciés aussi des lézards, musaraignes...gardez en quelques uns à côté de votre tas de bois de chauffage qui lui aussi peu servir d'abris au hérisson si vous avez pris soin de lui laisser une entrée à la base.

  • Photo J.M. Groult
    Des vieilles souches surtout si elles sont un peu pourries feront la joie des carabes, grands amateurs des larves du carpocapse des pommes et des poires et de la larve du balanin des noisettes.





  • Tuiles et pierres plates posées en surfaces, des pots de fleur en terre retournés  permettront également de créer des abris qui feront le plaisir de nombre de nos alliés. Sans oublier qu'en regardant dessous au printemps, vous pourrez également vous débarrasser à temps des escargots qui ne manquerons pas de si mettre à l'abris...



  • Quelques graines de tournesol maintiendront les mésanges et autres passereaux dans les environs, ils en profiteront pour nettoyer vos arbres et tous les recoins du jardin. Mais attention, si vous les habituez à rester dans les parages et à compter sur vous, ne les oubliez pas au plus dur de l'hiver !

Vous voulez en savoir plus ? Vous trouverez votre bonheur dans un petit bouquin rédigé par Blaise Leclerc et Gilles Leblais "Des auxiliaires dans mon jardin" aux éditions Terre vivante, collection Facile et bio.




mardi 7 novembre 2017

Le salon Marjolaine, au parc floral de Paris, il n'est pas trop tard



Le salon Marjolaine a lieu au parc floral de Paris jusqu'au 12 novembre. De quoi s'agit-il? Le salon Marjolaine est en fait le plus grand marché bio de France avec:

  • 9 jours de rencontres, d'échange et de découvertes: c'est le rendez vous de tous les acteurs de l'agriculture biologique, de l'écologie, du développement durable et du bien être naturel. Le salon est en effet un lieu de rencontres et d'échange avec: 130 ateliers-conférences pour mieux consommer, 30 tables rondes et projections de films.

  • 560 exposants, pionniers et passionnés de la bio pour vous faire découvrir des produits alliant qualité, saveur et préservation de l'environnement: Tous les produits proposés sur le salon son soumis à un Comité de sélection indépendant piloté par Nature et Progrès, association de producteurs et de consommateurs qui s'attache à défendre notre santé et celle de la terre.

  • Thématique 2017: L'eau. Vitale et précieuse mais limitée, comment l'eau arrive-t-elle dans nos foyers? Quels sont les processus de traitement de l'eau en ville, comment fonctionne son cycle d'épuration, qui sont les acteurs du traitement de l'eau? Le salon propose de nous faire mieux connaître cet élément, son action et son rôle dans notre vie de tous les jours au travers de différents ateliers-découvertes et conférences.

Pour en savoir plus rendez vous sur le site du salon Marjolaine. Vous y retrouverez les informations pratiques ainsi que toutes les informations sur le programme, les exposants,...