jeudi 22 mars 2018

Première étape du suivi environnemental des fermes de Thomas et Victor

Comme nous l'avions vu au mois de décembre, Terre de liens a proposé de mieux connaître l'état des terrains des fermes louées à Milly, selon le diagnostic de l'observatoire agricole de la biodiversité (OAB) dont le protocole a été établi par l'université de Renne, et d'en mesurer l'évolution sur plusieurs années. Ces études sont réalisées par des bénévoles locaux et des adhérents de Terre de liens Ile de France.

Nous avons commencé ces diagnostics la semaine dernière, retardés par le froid tardif. L'étude s'étalera jusqu'en novembre pour cette année. Quatre recherches, menées parallèlement, permettront d'établir la plus ou moins grande richesse de la biodiversité du site:
  • évaluation du nombre de vers de terre par unité de surface,
  • comptage du nombre d'invertébrés terrestres,
  • identification et comptage des abeilles solitaires,
  • identification et comptage des papillons.
La première journée était consacrée au seul comptage des vers de terre.












La deuxième journée qui aura lieu au mois d'avril (date encore à déterminer) permettra un nouveau comptage des vers de terre et l'installations de planches servant d'abris aux invertébrés et de "nichoirs" pour la ponte des abeilles solitaires.

Si le sujet vous intéresse, vous trouverez plus d'infos sur le site internet: suivi environnemental ferme des Bordes de Milly / Terre de liens IDF.

Merci à Chantal pour le texte et Jean-François pour les photos.

dimanche 18 mars 2018

Retour sur le chantier de soutien au projet pastoral de la plaine de Champ Minette

Pourquoi ce type de chantier en forêt de Fontainebleau ?



Ce type de chantier a vocation à restaurer et entretenir les espaces de pelouses sur sables-calcaires qui s'embroussaillent. Ces milieux abritent une flore et une faune remarquables, comme l'alouette lulu qui niche dans les pelouses dégagées, ou encore l'engoulevent d'Europe, oiseau aux mœurs nocturnes qui chasse dans les prairies et landes ouvertes.


Alouette lulu
Engoulevent d'Europe


Ce secteur de la réserve avait bénéficié d'une opération de broyage des arbustes en 2014. Depuis 2016, des moutons pâturent le site quelques mois par an pour l'entretien des milieux ouverts. Mais entre temps, les arbustes avaient eu le temps de repousser, et recouvrent à nouveau la pelouse. Résultat, les brebis se retrouvent en difficulté face à ce mur d'épines et il leur est difficile d'en venir à bout sans un coup de pouce. C'est pour aider le troupeau dans sa mission de restauration de ces pelouses que ce chantier bénévole et convivial a été organiser.














Les 27 volontaires ont donc pris cisailles et fourches à deux mains pour couper et mettre en tas les pruneliers et aubépines sur un peu moins d'un hectare de cette réserve qui en compte un peu plus d'une cinquantaine. Les tas ont été disposés le long du chemin et seront retirés par l'ONF dans les prochains jours.

Les premières alouettes lulu de la saison auront remercié les courageux de leurs efforts puisque ces derniers ont eu l'occasion d'en entendre chanter à plusieurs reprises ce jour là.

Merci aux volontaires mais également aux organisateurs de cette journée car certains ont particulièrement apprécié l'organisation de l'accueil, la mise à disposition de l'outillage, la qualité du repas de midi, le tout dans une ambiance sympathique qui fait oublier que la terre est basse.

Merci à Audrey pour le texte et Bruno pour les photos du chantier